@targz a fait tourner un article intéressant sur l'avenir de Flash et pourquoi on en risque d'en manger encore un peu. Je désamorce le troll direct, je suis pro standard mais mon quotidien de Chef de projet en Agence m'amène à réfléchir sur des visions réalistes afin de répondre au besoin de mes client, en clair je bosse aussi sur des projets full Flash.

En substance voici ce que dit l'article :

  1. Le plugin permet de développer un code unique pour une diffusion sur tous les navigateurs graphiques possédant ce dernier
  2. Par conséquent il permet de diffuser de la vidéo avec un format unique (H.264) et de faire du streaming dans une page web pour toutes et tous
  3. Qu'en matière de 3D, Flash est très en avance
  4. Qu'en matière de protection des medias, cette techno reste la seule à pouvoir protéger des médias audios / vidéos
  5. Qu'elle permet également de protéger le code source (!) afin d'éviter que des méchants copieurs viennent récupérer votre code
  6. Les outils pour développer des animations Flash ont des années d'avances et sont largement maitrisé

Cet article est bien écrit et l'auteur connait vraiment bien le sujet, ça fait plaisir et ça sort du "Kikoo Flash saynul, les standards saymieux olol". Attention, le but de l'article sur MacGeneration n'est pas de faire une comparaison des forces et faiblesses de Flash et HTML mais bien d'argumenter sur le fait que flash n'est pas mort pour le moment en particulier parce qu'il comble des lacunes d'HTML.

Autant je peux comprendre la plupart des arguments autant j'ai beaucoup, mais alors beaucoup de mal avec les arguments 4 et 5. Je trouve qu'ils portent atteinte au média en lui-même.

Je comprends qu'on puisse défendre la protection des médias mais les DRM sont mauvais. Fournir des procédés comme les DRM au sein d'une techno c'est aller à l'encontre de la nature du web et se replier vers des mesures inadaptées et pénalisantes pour l'utilisateur plutôt que d'envisager des moyens différents de rémunérer les œuvres et les artistes. Je ne crois qu'il faille légitimer l’existence d'une techno. si elle va dans le mauvais le sens.

J'ai bondi sur ma chaise et je me suis dit "MER IL ET FOU", en lisant le point 5. L'intérêt d'utiliser des technos ouvertes c'est bien de pouvoir accéder au code source afin de voir de quoi il en retourne. C'est vraiment une force de pouvoir lire les code HTML / JS / CSS / XML / JSON, bref de tout ce qui passe dans le front pour plusieurs raisons.

Tout d'abord cela vous permet de progresser et de pouvoir étudier ce que qu'à fait le voisin et d'améliorer vos compétences. C'est génial de pouvoir comparer des méthodologies de coding, d'architecture, d'optimisation ou encore de performances pour les utiliser dans ses projets.

Vous pouvez éventuellement réutiliser une partie du code même si en tout sincérité sur des gros sites c'est rares car il faut beaucoup de temps pour rentrer dedans. Cela vous fait gagner du temps à vous et à vos clients ! Des sites comme GitHub mettent à disposition des tonnes de projets et d'outils que vous pouvez utiliser pour améliorer vos développements. Ce qui est encore plus fort c'est que certains d'entre vous utilisent le temps qu'ils ont gagnés pour contribuer aux projets qu'ils ont utilisés. Au final, on profite, on partage, on participe, tout le monde est gagnant.

Le fait de pouvoir accéder à ce code permet également de profiter de l'Interopérabilité. Je trouve que l'on parle toujours peut de cette notion pourtant essentielle et intrinsèque aux langages que nous utilisons. L'accessibilité est un des bénéfices que l'on peut obtenir de cette notion car si votre code est ouvert et bien écrit, les outils d'aide peuvent restituer sous différentes formes le contenu que vous présentez. Les programmes en bénéficie également et peuvent agréger du contenu de votre site web comme via le flux RSS par exemple.

Je tenais simplement à vous faire part de mes réactions sur cet article et je suis bien sur ouvert à vos remarques et précisions.